holiBlog
Troubles du sommeil

Médecin du sommeil : quel spécialiste consulter ?

Médecin du sommeil : quel spécialiste consulter ?

À la recherche d’un médecin du sommeil ? Suivez le guide pour consulter le médecin adapté à votre situation et consulter notre annuaire pour trouver des médecins du sommeil près de chez vous.

La prise en compte du sommeil est assez récente dans les techniques de prévention de certaines pathologies. S’il n’y a pas de médecin dédié au sommeil, il existe depuis longtemps des spécialistes qui peuvent détecter des troubles dus à de mauvaises nuits : médecin généraliste, cardiologue, pneumologue, ORL… Cependant, comment savoir quel docteur consulter ? Existe-t-il un « meilleur choix » ? À quel moment faut-il se rendre au CHU ou dans centre médical veille-sommeil ?

Les experts d’Holi vous présentent aujourd’hui les spécialistes du sommeil, leurs compétences et les pathologies qu’ils peuvent traiter !

 

Le traitement du sommeil : une initiative récente

Les maladies du sommeil et les pathologies liées sont très peu enseignées sur les bancs de l’université. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard s’il n’existe pas de médecin du sommeil attitré.

Un rapport de 2010, rédigé par le Ministère de la Santé et des Solidarités, met l’accent sur cette pratique désignée comme le parent pauvre de la médecine (1).

Pourtant, l’importance du sommeil n’est plus à démontrer. Plusieurs études démontrent que de mauvaises nuits entraînent dépression, maladies cardio-vasculaire, baisse de vigilance liée à la somnolence, perte de libido et augmentation des risques de maladie d’Alzheimer.

Ce rapport montre que nous sommes aujourd’hui à un tournant : le recours systématique aux somnifères, anxiolytiques ou antidépresseurs pour soigner les troubles du sommeil n’est plus la meilleure solution. Bien souvent, le manque de sommeil s’avère être un symptôme d’un problème sous-jacent.

Ainsi, nous assistons depuis ces dernières années, une véritable prise de conscience qui s’est engagée au sein des pouvoirs publics et du corps médical pour soigner à la base les troubles du sommeil et de l’endormissement. D’ailleurs, la Haute Autorité de Santé oeuvre pour arrêter la prescription systématique de somnifères dans la prise en charge de troubles du sommeil (2).

L’objectif est de former les professionnels de la santé à mieux comprendre les différentes manifestations de ces problèmes, les dépister plus précocement et ne pas s’arrêter au traitement de leurs symptômes.

 

Conséquence : un sous-diagnostic des troubles du sommeil

Qui consulter ? Quand ? Les personnes présentant des troubles du sommeil sont un peu perdues. Surtout qu’au moment où elles demandent des renseignements à leur entourage, plusieurs réponses fusent ! Petit note personnelle : quand je me suis renseignée, on m’a recommandé l’ORL, le pneumologue et le cardiologue. Comment faire ? Tous les appeler ?

Trouble du sommeil : qui consulter ?

Le manque d’information n’est pas le seul obstacle à la prise en charge des problèmes liés au sommeil. Les délais d’attente peuvent être parfois très longs, à cause d’un sous-effectif des spécialistes.

Par exemple, en 2016, on recense 3 009 pneumologues en France et 3 076 ORL (sur un total de 281 087 médecins) (3).  

Quand on sait qu’un français sur 3 dit souffrir de problèmes de sommeil, vous comprenez que les cabinets sont vite saturés ! Dans ce cas, nous vous recommandons vivement d’effectuer le parcours de soin dans l’ordre et de privilégier le spécialiste adapté à votre trouble du sommeil.

 

Le médecin traitant, premier médecin du sommeil

Les troubles du sommeil touchent trois Français sur quatre. Parmi les problèmes nocturnes, l’insomnie sévère et chronique touche environ 16 % de personnes (4). Ce qui a poussé les médecins généralistes à s’interroger davantage sur le sommeil, ses troubles, ses symptômes et ses conséquences.

Or, pour guérir des troubles du sommeil, il faut d’abord en identifier les causes. Le premier médecin à consulter est donc votre généraliste. Pour commencer, il vous connaît depuis longtemps (normalement) et dispose de vos antécédents. Ensuite, pour préciser le diagnostic, il procède à un examen préliminaire, grâce à un questionnaire précis. La prise de tension et la prescription d’analyses peuvent intervenir pour davantage d’informations.

Suite aux examens, le généraliste sera capable de vous rediriger vers le spécialiste du sommeil adapté. Par exemple, si vos troubles du sommeil sont dus au stress, à une anxiété chronique, à un choc traumatique ou émotionnel, il vous recommandera certainement de consulter un psychiatre. Si la cause semble être respiratoire, le médecin du sommeil recommandé sera le pneumologue.

Bref, vous l’aurez compris : pour trouver au plus vite la solution à vos problèmes de sommeil, commencez par prendre rendez-vous avec votre médecin traitant.

Le médecin traitant pour diagnostiquer les troubles du sommeil

 

Les spécialistes à consulter pour les troubles du sommeil

Il existe deux types de “médecin du sommeil”. D’une part, vous trouverez les spécialistes qui s’occupent des troubles du sommeil en cas de pathologies. D’autre part, il s’agit des spécialistes qui vont se pencher sur les conséquences d’un manque de sommeil.

Les premiers sont souvent recommandés par votre médecin généraliste, après une consultation pour un souci lié à l’endormissement ou à de mauvaises nuits.

 

Le pneumologue, le spécialiste de l’apnée du sommeil

Spécialiste du système respiratoire, le pneumologue va surtout traiter l’apnée du sommeil. Dans les pays développés, entre 1 et 4 % de la population présentent un syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). Ce qui représente environ 2,5 millions de personnes en France.

Ce trouble se caractérise par de courts arrêts respiratoires durant la nuit. Cet événement provoque une mauvaise oxygénation du cerveau et augmente le risque de maladie cardio-vasculaire, hypertension, diabète de type 2, obésité, dépression, troubles de la concentration et pertes de mémoire, d’après des études menées par le centre médical de recherche de Busselton (5).

On le rappelle : avec à peine plus de 3 000 pneumologues en France, les délais d’attente sont longs. Assurez-vous d’avoir une lettre de recommandation de votre médecin traitant pour accélérer la procédure. De plus, si vous avez la chance d’avoir plusieurs pneumologues dans votre secteur, n’hésitez pas à vérifier celui avec le délai de rendez-vous le plus court.

 

L’ORL, l’expert des ronflements

Vous ronflez ? Alors, vous avez un point commun avec 45% des hommes et 25% des femmes (6).

Si le ronflement prête souvent à rire ou sourire, il ne faut pas le prendre à la légère. Passons sur l’aspect sonore particulièrement insupportable pour votre conjoint(e) pour se concentrer sur les conséquences sur votre santé. Un article du Dr David T. Derrer démontre que ronfler toutes les nuits entraîne une hausse des risques cardio-vasculaire, une fatigue générale, une baisse de l’attention, des céphalées chroniques et de l’hypertension (7).

De plus, des chercheurs de l’Université du Maryland ont démontré un lien entre les ronflements et le surpoids (8).

Pour les stopper, il faut d’abord comprendre d’où ils viennent exactement. L’ORL va donc examiner les voies aériennes supérieures pour savoir si vos ronflements viennent d’une obstruction nasale, d’une déviation de la cloison nasale ou d’amygdales trop volumineuses.

Son objectif sera de traiter les symptômes avec la meilleure approche : enlever les amygdales, replacer la cloison nasale, recommander une orthèse mandibulaire ou l’utilisation d’un appareil à pression positive continue (PPC).

Médecin du sommeil : l'ORL

 

Les médecins du sommeil qui peuvent vous aider

Parfois, les personnes avec un problème de sommeil développent des pathologies qui les poussent à consulter un spécialiste. Cela peut être une tension trop élevée qui encourage la consultation d’un cardiologue, une angoisse chronique qui mène à prendre rendez-vous chez le psychiatre, des pertes de mémoire qui amènent chez le neurologue, etc.

C’est à ce moment que le professionnel de la santé revêt son habit de spécialiste du sommeil pour dégoter un lien de cause à effet.

 

Le cardiologue, spécialiste du cœur

Des recherches menées à l’Université de Chicago démontrent que des nuits de mauvaise qualité augmentent la tension artérielle (9).

Si on ajoute l’étude de Busselton vue précédemment, on comprend que la consultation d’un cardiologue peut mener au diagnostic d’un trouble du sommeil. A cet effet, ce spécialiste a davantage un rôle de dépistage. Il pourra mettre le doigt sur un lien entre les soucis cardio-vasculaire et de mauvaises nuits, ce qui le poussera à guider le patient vers un spécialiste du sommeil et/ou à prescrire un traitement pour mieux dormir.

 

Le psychiatre, le sommeil et la santé mentale

Certains troubles psychiatriques (anxiété chronique, dépression, trouble bipolaire…) entraînent des problèmes de sommeil : insomnie, hypersomnie, troubles de l’endormissement… Le questionnaire préliminaire du médecin généraliste déterminera parfois s’il est nécessaire de consulter un psychiatre avant les autres spécialistes du sommeil.

D’autres fois, un patient peut simplement choisir de consulter le psychiatre seul et découvrir, par la suite, que les troubles du sommeil sont liés à des pathologies mentales.

Médecin du sommeil : le psychiatre est parfois la solution

Notez également que les psychiatres sont parfois formés à l’hypnose. Or, comme nous l’avons vu dans l’article concernant les techniques de relaxation pour mieux dormir, l’hypnose s’avère efficace pour retrouver des nuits réparatrices.

 

Le dentiste, le dernier maillon de la chaîne de soin

Le dentiste fait souvent partie de la dernière ligne droite du parcours de soin. Si les causes des troubles du sommeil sont les ronflements ou l’apnée du sommeil, ce spécialiste intervient pour mouler l’orthèse mandibulaire.

Cette prothèse se présente en deux parties : l’une qui s’ajuste sur les dents supérieurs et l’autre sur les dents inférieures. Son rôle est d’avancer la mâchoire inférieure pour dégager les voies aériennes situées au fond de la gorge. L’air passe plus facilement et limite ainsi les ronflements.

Un suivi chez le dentiste est recommandé lors du port de ce type d’orthèse. Cela permet de vérifier que l’appareil est ajusté et qu’il ne cause pas un déplacement des dents, un saignement des gencives ou tout autre problème buccal.

 

Les centres de sommeil

Chacun des spécialistes cités peut prescrire des examens complémentaires dans un centre médical veille-sommeil. Internalisés dans un CHU, ou indépendants, ces centres disposent de plusieurs médecins du sommeil, aux expertises diverses : ronflement, apnée du sommeil, insomnie, narcolepsie, bruxisme, somnambulisme…

Tous les aspects liés aux pathologies du sommeil sont pris en charge : les médecins traiteront aussi bien les personnes sujettes au décalage horaire fréquents, que les travailleurs de nuit, les sportifs, etc. Les multiples spécialistes permettent un traitement personnalisé et très efficace.

En général, les patients qui arrivent dans les centres du sommeil sont invités à y rester une nuit pour passer une polysomnographie. Rien de bien grave : il s’agit simplement d’enregistrer le sommeil de la personne grâce à des électrodes placées sur son corps. L’appareil analyse alors le rythme cardiaque, l’activité musculaire et la respiration du dormeur. Les renseignements obtenus permettent aux spécialistes du sommeil de comprendre les problèmes du patient, afin de lui prescrire un traitement adapté.

Quelles que soient les causes de vos mauvaises nuits, il existe des médecins du sommeil prêts à vous aider. Le parcours peut sembler long, mais il est nécessaire pour détecter les causes de vos insomnies, troubles d’endormissement, ronflements ou apnées du sommeil. Si vous avez l’impression que les bras de Morphée ne sont pas assez reposants, vous avez sûrement raison.

N’hésitez pas à consulter notre annuaire des spécialistes du sommeil pour en trouver un près de chez vous.

  1. http://www.sfrms-sommeil.org/IMG/pdf/rapport_sommeil_giordanella.pdf
  2. https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-09/question-reponses_benzos.pdf
  3. https://www.profilmedecin.fr/contenu/specialites/
  4. https://www.sommeil.org/les-troubles-du-sommeil/linsomnie/
  5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18714779
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9093095/
  7. https://www.webmd.com/sleep-disorders/snoring-basics
  8. https://www.umm.edu/health/medical/reports/articles/obstructive-sleep-apnea
  9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2944774/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *