N'attendez plus : aujourd'hui la livraison est offerte avec le code HOLIFORYOU

holiBlog
Apnée du sommeilTroubles du sommeil

Apnées du sommeil : comment repérer les symptômes ?

Apnées du sommeil : comment repérer les symptômes ?

L’apnée du sommeil se traduit par des arrêts répétés de la respiration pendant le sommeil. Il s’agit d’un sujet sensible à ne pas prendre à la légère, qui concerne petits et grands et peut avoir des conséquences importantes sur la santé. Alors, quels sont les traitements ?

 

Symptômes : comment distinguer les apnées obstructives et les apnées centrales du sommeil ?

 

Les apnées obstructives du sommeil sont dues à un blocage du passage de l’air dans les voies respiratoires, et donc un arrêt de respiration pendant le sommeil, ou simplement du mal à respirer la nuit. Apnées (obstruction complète) et hypopnées (obstruction partielle) peuvent survenir plusieurs fois par nuit, entrainant une baisse d’oxygénation du sang. On parle de “ Syndrome d’Apnées Obstructives du sommeil » ou SAOS, lorsque ces événements surviennent plus de 10 fois par heure au cours de la nuit.

 

L’apnée centrale du sommeil est un syndrome beaucoup plus rare que le SAOS. Il survient lorsque le cerveau oublie d’envoyer le signal aux muscles respiratoires responsables de la respiration. Contrairement à une obstruction dans la gorge, c’est le cerveau qui est en cause, souvent due à un dommage neurologique tel qu’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou à une défaillance cardiaque.

Apnée du Sommeil

Comment diagnostiquer l’apnée du sommeil ?

 

Dans la majorité des cas, c’est l’entourage, victime des désagréments nocturnes, qui décèle les premiers symptômes :

  • Ronflements bruyants
  • Pauses respiratoires
  • Réveils nocturnes avec une sensation d’étouffement
  • Changements répétés de position dans le lit.

 

Ce sont ensuite les facteurs suivants qui confirment généralement ce diagnostic :

  • Maux de tête et fatigue au réveil
  • Sueurs nocturnes
  • Impuissance ou baisse de la libido
  • Somnolence diurne quotidienne
  • Troubles de la concentration ou de la mémoire
  • Irritabilité voire dépression

 

À noter que l’hypertension artérielle, le diabète type 2 et l’obésité peuvent être aggravées ou déclenchées par le SAOS.
Afin d’évaluez la gravité de votre ronflement, essayez RONFLOMÈTRE, l’application iPhone la plus fiable pour tous celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre leur ronflement et trouver des solutions pour arrêter de ronfler. Mais après le diagnostic, il est important de savoir de comprendre d’où vient l’apnée du sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *