holiBlog
RelaxationSolutions pour bien dormir

Le système nerveux parasympathique

Le système nerveux parasympathique

Le système nerveux parasympathique, à la rencontre du plus cool des systèmes nerveux

 

 

Le sommeil est un domaine à la fois mystérieux et passionnant. Loin de cet état de quiétude béate (oui nous avons un cliché peu flatteur de nous en train de dormir…), notre organisme n’est jamais aussi actif que pendant le sommeil.

 

Alors que se passe-t-il quand nos paupières sont closes ? Nous sommes allés demander quelques explications à Damien Colas, notre directeur scientifique… cette semaine, on vous explique le système nerveux parasympathique.

 

Les deux faces de notre système nerveux : sympathique et parasympathique

 

Le système nerveux qui nous intéresse aujourd’hui est le système parasympathique, qui fait parti du système nerveux végétatif (autonome, inconscient, involontaire). Comme son nom l’indique, il tempère les fonctions neurologiques inconscientes du corps et régule les fonctions automatiques internes de l’organisme, comme la digestion, la transpiration, l’activité cardiaque, la respiration, les muscles lisses…

 

Si l’on creuse un peu plus, il est composé de deux systèmes nerveux antagonistes, des frères ennemis en quelque sorte : quand l’un s’active, l’autre est en veille. Et vice-versa.

 

systeme_nerveux_sympathique

Le système nerveux sympathique, dit « Fight or flight »

(combattre ou fuir, nos amis anglais ont le sens de la formule).
Il correspond à un état de stress où les fonctions de l’organisme s’activent pour réagir à un danger ou à une situation de stress.
La respiration s’accélère, provoquant une plus grande oxygénation du sang, le rythme cardiaque augmente pour mieux irriguer l’organisme, les muscles se tendent pour réagir, les pupilles se dilatent, l’adrénaline est relâchée dans l’organisme…

systeme_nerveux_parasympathique

Le système nerveux parasympathique, dit « Rest & digest »

(Se reposer et digérer, oui ça rend mieux en anglais encore).
Il met l’organisme dans un état de relaxation propice au sommeil, à la digestion et au sexe (oui essayez d’avoir des rapports sexuels quand vous êtes stressés, vous comprendrez). Le respiration se ralentit, le rythme cardiaque également, les muscles se détendent… le corps est au repos.

 

Pourquoi il est si sympa le système nerveux sympathique ?

 

Mais pourquoi parle-t-on de système nerveux sympathique et parasympathique ? Là, il faut aller voir du côté de l’étymologie. Comme beaucoup de termes médicaux, c’est du côté des Grecs qu’il faut aller voir.

 

Sympathie qui de sym (avec) et pathos (émotion), qui caractérise bien ce système nerveux qui « fight or flight » qui s’active en situation de stress, de peur, de colère et vous mobilise pour l’action.

 

Et Para (parer, contrer) sympathique, qui donc comme son nom l’indique est le contraire du système nerveux sympathique.

 

Et voilà, c’est limpide maintenant.

 

Le pouvoir de la respiration

 

La respiration est la seule fonction du système nerveux autonome sur laquelle on peut agir consciemment. Elle permet donc, quand on arrive à la contrôler, d’activer le système nerveux parasympathique. C’est sur ce principe qu’est basé les techniques de relaxation respiratoire comme la méthode 4-7-8 ou le yoga pranayama.

 

La respiration consciente permet donc de contrôler son corps, en agissant sur le système nerveux ou système vagal, mais également de calmer et de concentrer son esprit.

 

Mais ce n’est pas si simple, beaucoup d’entre nous ne savent pas respirer. Nous respirons de manière irrégulière, superficielle, trop rapide et ne profitons pas de tous les bienfaits de la respiration. Il faut donc réapprendre à respirer, se reconnecter avec sa respiration.

 

Parmi les bienfaits de la respiration, on peut citer :

  • Réussir à mieux gérer son stress
  • Gérer son impulsivité
  • Se détendre
  • Atténuer la douleur
  • Et bien sûr s’endormir !

Ça peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *