holiBlog

Ronflements

Les ronflements ou ronchopathie ont pour origine une obstruction des voies aériennes supérieures. Cette obstruction peut avoir des causes physiques, mais elle peut également être due à un terrain infectieux ou allergique. Il peut être vu classiquement comme un phénomène risible, pénible, socialement stigmatisant ou encore comme un marqueur d’un sommeil profond.
En fait, le ronflement est une lutte respiratoire et entre 15 et 30% des ronfleurs font des apnées du sommeil. L’évaluation d’un ronflement ne doit pas se limiter à une appréciation subjective, d’autant plus s’il émane de la plainte du conjoint, mais reposer sur un enregistrement permettant de l’objectiver.

Le ronflement simple habituel est en général positionnel dans 75% des sujets. C’est à dire que pour ces sujets le ronflement apparaît préférentiellement ou est intensifié en en position supinatrice (sur le dos). La position sur le dos favorise le ronflement en permettant à la langue d’obstruer l’arrière gorge.

On retiendra que les facteurs qui déterminent le ronflement habituel sont : le poids, l’âge, l’obstruction nasale et certaines modifications naso-pharyngées. Le ronflement occasionnel et facteurs aggravant sont en général liés à : prise d’alcool, cigarette (inflammation et sclérose des VAS), prise d’hypnotiques, fatigue importante, encombrement nasal (rhume ou allergies).

Diagnostiquer le ronflement

Le ronflement est étudié en milieu clinique par des moyens standardisés et des méthodes d’analyse étalonnées précisément pour chaque individu. Le plus souvent un micro d’ambiance haute fidélité positionné au-dessus de la tête de l’individu est utilisé. Optionnellement, un micro positionné directement au contact du creux sus-sternal peut être utilisé. L’information « ronflement » est prise en compte dans un ensemble de paramètres physiologiques qui sont enregistrés concomitamment (polysomnographie) pour évaluer les troubles respiratoires du sommeil.

Cependant, ces méthodes sont difficilement transposables à domicile et reposent sur l’intervention individuelles d’experts.

Comme indiqué précédemment, les apnées du sommeil se caractérisent par la présence concomitante d’un ronflement important. Le ronflement est donc un marqueur intéressant des apnées du sommeil, cependant sont manque de spécificité nécessite d’approfondir les analyses. Ainsi, sur la base d’une analyse fine et néanmoins simple d’usage des ronflements, HOLI propose de simplifier et d’étendre le dépistage des apnées du sommeil grâce à Sleepsensor, le premier tracker de sommeil breveté et l’application Ronflomètre permettant de diagnostiquer la gravité de son ronflement.